Le Blog

Enquête : les salaires minimums en Europe

par

29 octobre 2012

Catégories : Etudes Série

Les salaires minimum en Europe en 2012

Les salaires minimums en Europe en 2012

Le débat fait rage sur le coût du travail en France ; le tout sur fond de restriction budgétaire et de crise économique.

Afin d’éclairer notre petite lanterne, Émeraude RH vous propose cette semaine de partager avec vous quelques données concrètes et si possible pas (trop) discutables sur le sujet :

Les salaires minimums en Europe (2012)

Pourquoi aborder le sujet par le salaire minimum ? Il est communément admis que le niveau de salaire minimum donne sur le marché du travail plusieurs indications importantes sur :

1er constat : un écart de 1 à 14 dans l’UE !

Le salaire mensuel minimum le plus bas est en Bulgarie (138 euros) et le plus haut  au Luxembourg (1801 euros). La France est 5ème (sur 27) avec 1 398 €. Pour information 20 pays de l’UE sur 27 ont un salaire minimum.

Salaire minimum ou minima social ?

17 % des salariés français sont au SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance) contre 1 % en Espagne ou au Portugal.

Cet écart s’explique par le fait que le salaire minimum est considéré dans ces pays comme un minima social  plus qu’une véritable orientation stimulante sur le niveau de salaire à pratiquer. Bref le salaire minimum est dans ces pays considéré comme une rémunération de subsistance (leur RMI en quelque sorte…).

La question qui fâche : un salaire minimum trop élevé pénalise t-il l’emploi et/ou la compétitivité ?

La réponse est NON, si le niveau du salaire minimum répond aux attentes sociales et stimule l’activité économique et OUI si son niveau trop élevé devient un surcoût pour les entreprises face à leurs concurrents et écrase les salaires des catégories et métiers intermédiaires (un ouvrier payé comme un technicien : fameux effet pervers des dégrèvements Fillon par exemple…).

Question subsidiaire : c’est quoi le bon niveau du salaire minimum ?

Réponse des experts : « Il est fonction de la productivité et des salaires médians pratiqués dans l’espace concurrentiel de l’entreprise… » . Donc pour être plus clair :  sans doute plus bas qu’aujourd’hui
 ;o(

Sources :

(1) La source « indiscutable » : EUROSTAT (Organisme de statistique de l’Union Européenne). « Les données présentées ici concernent les salaires minima au 1er Janvier de l’année 2012. Dans certains pays le salaire minimum national n’est pas fixé sur une base mensuelle mais sur une base horaire ou hebdomadaire. Pour ces pays, les salaires minima horaires ou hebdomadaires sont convertis en salaires mensuels. Le salaire minimum national est fixé par la loi, souvent après consultation des partenaires sociaux, ou directement par accord intersectoriel national (comme c’est le cas en Belgique et en Grèce). Le salaire minimum national s’applique généralement à tous les salariés, ou au moins à une grande majorité des salariés du pays. Les salaires minima sont des montants bruts, c’est-à-dire avant déduction de l’impôt sur le revenu et des cotisations de sécurité sociale. Ces déductions varient d’un pays à l’autre »

Eurostat : http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/product_details/dataset?p_product_code=TPS00155

L’auteur :

Blog RH de la société Émeraude RH : cabinet spécialisé dans les Ressources Humaines sur le Grand Ouest, la Bretagne, Rennes, Saint Malo, Dinan & Fougères. Émeraude RH intervient dans les domaines suivants :

  1. Recrutement (non cadres et cadres)
  2. Conseil (RH et Relations sociales)
  3. Formation (aux métiers et à la pratique des RH)
  4. Accompagnement (à la mise en œuvre des solutions RH)
  5. Le conseil & l’accompagnement des Groupements d’Employeurs (GE)

 

Plus on partage & plus on possède !

Sur le même thème

L’immigration : une réalité positive pour la France !

Quelle est la réalité de l’immigration ? Est ce une menace ou plutôt une opportunité pour le marché du travail ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Et si la RH partagée devenait une nouvelle spécialité Bretonne ?

Découvrez en avant-première notre étude réalisée sur les Ressources Humaines partagées par un Groupement d’Employeurs en Bretagne !

En 50 pages vous disposerez d’une 1ère analyse précise de cette spécialité typiquement bretonne au service de la performance des entreprises.

En 2017 : savonnez la planche à vos concurrents en recrutant les meilleurs #madeinemerauderh

En 2017, Emeraude RH vous propose de « savonner la planche à vos concurrents en recrutant les meilleurs » !

Encore une bonne initiative #madeinemerauderh non ?